VAN GOGH, Le suicidé de la société

VAN GOGH, Le suicidé de la société

5,00 

Le fou n’est-il pas plus lucide que le reste de la société ? Ce livre écrit par Antonin Artaud en 1947 à l’occasion d’une exposition consacrée au peintre Vincent van Gogh dessine les contours d’une œuvre deux fois biographique : pour le peintre, évidemment ; mais pour le poète, le dramaturge, l’artiste qui profite de l’éloge de l’un pour régler ses comptes. On découvre Artaud au seuil de la mort – le sent-il seulement ? – au sommet de son art dans un texte poétique, dramatique et autobiographique. On y redécouvre van Gogh, avec ses faiblesses, ses forces cachées et le sublime qui rend justice à sa mort après qu’elle eut été méprisée. Ce livre est une ode de l’empathie à la folie, une réhabilitation de ce qui relève du lucide.

En stock

Informations complémentaires

Poids 0.080 kg
Dimensions 0.7 × 10.5 × 17 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Pin It on Pinterest

Share This
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0