SIMUSIGA

SIMUSIGA

12,00 

Ce récit détaille le génocide perpétré contre les derniers résistants civils tutsi du Rwanda.

Préface de Michel SITBON

En stock

RWANDA

Le 13 mai 1994 est quasiment anéantie la dernière poche de résistance civile au génocide qui, perpétré depuis cinq semaines contre les Tutsi de Rwanda, fera un million de victimes. Sur les collines de Bisesero (ouest du pays), pas moins de cinquante mille civils préalablement encerclés, hommes, femmes, vieillards et enfants, non armés, sombrent sous un déluge d’obus tirés par des artilleurs français. C’est la première fois que les paysans de cette région voient des armes être en mesure de faire trembler leurs montagnes. L’artillerie lourde fait bientôt place à un armement plus mobile (mitraillettes, fusils, grenades…) aussi bien dans les mains de soldats français que rwandais, ce pour un nettoyage désormais systématiquement.

Non, ce génocide ne fut pas qu’une histoire de machettes. Ces dernières, souvent neuves et limées des deux deux côtés en ce vendredi 13, n’interviendront que pour achever les blessés des obus et des balles. Des paysans hutu se chargeront de la besogne, encadrés à cette fin par les milices génocidaires formées un peu plus tôt par des soldats français.

 

Biographie:

Serge Farnel est ingénieur en aéronautique, professeur, journaliste et écrivain. Ses écrits explorent aussi bien le roman, la poésie, le théâtre, la pédagogie scientifique que le journalisme d'investigation. Spécialiste du dossier franco-rwandais, il a notamment collaboré aux revues Golias et la Nuit rwandaise. Il a enfin été correspondant pour l'Agence rwandaise d'information.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Pin It on Pinterest

Share This
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0