Kigali-Paris

24,60 €
TTC Livraison : 2 à 10 jours

L’objectif du projet Kigali-Paris est de mettre à l’honneur la diaspora Rwandaise en France.

Présenter des personnes dignes et debout, comme le dit si bien Gaël Faye dans ses chansons.

Quantité
Disponible

  • Paiements sécurisés par CB, Visa, Mastercard ou Paypal Paiements sécurisés par CB, Visa, Mastercard ou Paypal
  • Envoi postal sous 48h pour les particuliers / par PRISME pour les professionnels Envoi postal sous 48h pour les particuliers / par PRISME pour les professionnels
  • Professionnels: retour à partir du troisième mois suivant la mise en place et jusqu’à un an (3/12) Professionnels: retour à partir du troisième mois suivant la mise en place et jusqu’à un an (3/12)

Vous présenter ces femmes, hommes, qui viennent de ce petit bout d’Afrique, le Rwanda, grand comme la Bretagne, enclavé entre son jumeau au sud, le Burundi, la grande Tanzanie à l’est, l’Ouganda au nord, et la vaste République Démocratique du Congo à l’ouest ; vous présenter ces êtres qui vivent autour de vous, de nous, autrement que par le prisme du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda en 1994, qui a affecté toute la région des grands lacs. Drame qui a touché chaque famille rwandaise à différents degrés, marquant un peuple à jamais.

Certains des portraits sont associés à un objet ou à une photo, évoquant une période révolue ou non, récente ou lointaine. Les photographies divulguent ainsi un souvenir, de leur enfance ou de leur pays, empreint d’une période triste ou joyeuse, ou simplement suggérant leurs racines, tandis que d’autres portraits sont associés à Imigongo, art décoratif traditionnel du Rwanda.

Parmi les personnes photographiées, certaines sont arrivées en France dans les années soixante, d’autres en 1994, ou bien avec des bourses d’études dans les années deux mille. Certains d’entre eux retourneront au Rwanda afin de participer à l’évolution économique exponentielle de leur pays, tandis que d’autres feront le choix de rester ici, en France, ou bien en Europe ou ailleurs dans le monde. Parmi eux se trouvent également des militants, aspirant au ‘‘Plus jamais ça’’, et à la lutte contre le négationnisme.

J’ai aussi réalisé ce projet, à titre plus personnel, afin d’en connaître davantage sur le pays qui a vu naître ma compagne. Chaque histoire est différente, cependant, cet ouvrage m’a fait graviter autour de la sienne.

Ces photographies constituent un travail de mémoire et sont un témoignage de la résilience de la diaspora rwandaise en France.

Fiche technique

Pages
100
Auteur
Paul Gouëzigoux